Social Reflex

Darwinisme politico-économique


09/11/2017

"Il faut être réaliste et pragmatique.
Notre monde et son économie ont changé. C'est comme ça.
Il faut s'adapter ou mourir. Une sorte de darwinisme politico-économique.
On n'a pas le choix, quel qu'en soit le prix, notre pays a besoin d'entreprises compétitives qui créent de l'emploi."

Être utopiste, c'est penser qu'on peut sauver ces 100 personnes.
Être nihiliste, c'est penser qu'on ne peut sauver personne.
Être pragmatique, c'est parier qu'il faut sacrifier 2 personnes pour en sauver 98.

A l'heure où tous les indicateurs environnementaux sont dans le rouge, que nous proposent en fait les [ tenants d'un monde globalisé reposant sur une croissance infinie ] lorsqu'ils invoquent un pragmatisme économique ?
Sacrifier 98 personnes pour en sauver peut-être 2 : eux.





"Selon le Fonds monétaire international, 50 % des transactions internationales transitent par des paradis fiscaux. Ces derniers hébergeraient 4 000 banques, les deux tiers des hedge funds et 2 millions de sociétés-écran. Environ 7 000 milliards de dollars d'actifs dormiraient sur ces comptes, soit plus de trois fois le PIB de la France. Economiste à l'Ecole d'économie de Paris, Gabriel Zucman estime que le montant des avoirs de particuliers détenus dans les paradis fiscaux s'élève à 8 % des ressources financières mondiales (lire son étude).

En 2008, le quotidien La Tribune estimait que les actifs gérés par les paradis fiscaux atteignaient les 10 000 milliards de dollars."
(source : www.les-crises.fr)




A propos
Mentions légales